Wiki Orwell1984compassion
Advertisement

L’œuvre 1984 de Georges Orwell a été écrite en 1948, c'est donc une œuvre d'anticipation. Celle-ci est une dystopie critiquant la politique stalinienne sous le couvert de la fiction. De ce fait, certaines notions sont radiées et essentiellement celle de l'amour. Qu'il soit amical, familial ou bien naissant entre deux personnes de sexe opposés, l'amour est prohibé par le parti. Ainsi n'importe qu'elle forme que peut avoir l'amour, celui-ci devient une arme pour le parti, comme une sorte d’oppression sur ses membres.

[]

L'amour de la guerre[]

Foule durant les deux minutes de la haine

Tout d'abord, le parti encourage tous les membres à avoir la mentalité de guerre, il faut aimer la guerre, l'adorer, on pense au slogan du parti: "LA PAIX C'EST LA GUERRE". Le fait que le parti souhaite et oblige les membres de celui-ci à avoir cette mentalité, prouve qu'il encourage la guerre, se battre, tuer.

De ce fait, le parti développe l'amour pour la guerre et indirectement la haine contre l'ennemi mais également l'amour pour le parti et la joie de voir triompher celui-ci.

« Quand il s'asseyait dans l'alcôve, bien en arrière, Winston pouvait se maintenir en dehors du champ de vision du télécran. »

L'amour Romantique[]

Après que le parti aie crée une oppression de guerre sur les membres de celui-ci, il a également crée une oppression sur l'amour. Il encourage les membres pour être célibataire entre autre, ils les encouragent pour le célibat complet des personnes des deux sexes. De ce fait, aucunes personnes, aucuns membres du parti ne doivent ressentir quelconque sentiments, attirances physiques envers une personne du sexe opposé. De plus, tous mariages entre les membres du parti doivent être approuvés par un comité. Sans oublier que la permission de ceux-ci est obligatoirement refusée aux couples qui donnent l'impression de ressentir quelconque attirance physique l'un pour l'autre. Pour le parti, le seul but du mariage est de donner naissance à des enfants pour que ceux-ci puissent se dévouer totalement au parti.

«Ne pas laisser les sentiments apparaître sur le visage était une habitude qui était devenu un instinct et, en tout cas, ils étaient debout juste devant un télécran quand l'incident avait eu lieu. »

« Nous écrasons déjà les habitudes de pensée qui ont survécu à la Révolution. Nous avons coupé les liens entre l'enfant et les parents, entre l'homme et l'homme et l'homme et la femme. Personne n'ose plus se fier à une femme, un enfant ou un ami. Mais plus tard, il n'y aura ni femme ni ami. »

Le parti veut également que l'amour entre deux personnes de sexe opposé soit totalement inexistant. De fait, il est nécessaire pour le parti que l'instinct sexuel entre ces deux personnes soit aboli. Et pour cela, en essayant de tuer l'instinct sexuel, le parti détruit aussi tous sentiments, émotions que peuvent ressentir deux personnes l'une envers l'autre. En fait, le but du parti n'est pas simplement d'interdire aux hommes et aux femmes d'être fidèles entre eux, chose qu'il ne pourrait point contrôler mais plutôt d'enlever tout plaisir de l'acte sexuel. Le parti pense que ce n'est pas tant le caractère érotique de l'amour qui est l'ennemi premier mais plutôt l'instinct sexuel qui produit un monde dépourvu de contrôle et ceci doit donc être détruit. De plus, pour cela, il existe la ligue « anti-sexe des juniors » qui aide pour le combat contre l'amour entre deux personnes.

Winston et Julia

« Quand on fait l'amour, on brûle son énergie. Après, on se sent bien et on se moque du reste. Ils ne peuvent admettre que l'on soit ainsi. Ils veulent que l'énergie éclate continuellement. Toutes ces marches et contre-marches, ces acclamations, ces drapeaux flottants, sont simplement de l'instinct sexuel aigri. Si l'on était heureux intérieurement, pourquoi s'exciterait-on sur Big Brother, les plans de trois ans, les Deux Minutes de la Haine et tout le reste de leurs foutues balivernes ? »

« L'instinct sexuel sera extirpé. La procréation sera une formalité annuelle, comme le renouvellement de la carte d'alimentation. Nous abolirons l'orgasme. »

D'ailleurs Winston et Julia doivent sans cessent se cacher pour se rencontrer. Changeant continuellement de point de rendez-vous, de chemins...ect

L'amour dans une famille[]

Dans 1984, la famille est bien différente de ce que l'on connait actuellement. En effet les mêmes membres d'une famille ne sont absolument pas unis et ne ressentent pas d'amour les uns envers les autres, ou du moins, si il y a de l'amour, il y a aussi de la crainte.

La famille Parson en est un très bon exemple. Elle est composée de Monsieur et Madame Parson et de leur deux jeunes enfants. Cette famille ressemble à toutes celles de 1984, c'est à dire, que les enfants espionnent leur parents et les parents en arrivent a ressentir de la terreur face à leur enfants. Ceci est très bien expliqué dans le chapitre 2 de la partie 1. On nous montre le comportement décalé des enfants.

"Winston leva les mains au-dessus de sa tête, mais l'attitude du garçon était à ce point malveillante, qu'il en éprouvait un malaise et le sentiment que ce n'était pas tout à fait un jeu"

"Il y avait comme une férocité calculée dans l'oeil du garçon"

Et puis nous pouvons voir l'amour de madame Parson mélangé à de la crainte.

"Cette pauvre femme, pensa Winston, doit vivre dans la terreur de ses enfants. Dans un an ou deux, ils surveilleront nuit et jour chez elle les symptômes de non-orthodoxie"

"Presque tout les enfants étaient maintenant horribles"

Winston Smith (gauche) et Mr Parson (droite) en "prison"

"Il était presque normal que des gens de plus de trente ans aient peur de leurs propres enfants"

"Enfant héros disait on avait en écoutant aux portes entendu une remarque compromettante et dénoncé ses parents à la police de la pensée"

Mr Parson est d’ailleurs devenu un nonêtre quand son propre fils l'a dénoncé à la police de la pensé, après qu'il ai exprimé son sommeil sa haine de Big Brother.

Toutes ces citations nous montrent à quel point il n y a plus aucun amour dans les familles.

Il est clair que les mères ne peuvent plus aimer leurs enfants, et les enfants n'aime plus leurs mères. Celles ci sont utilisées pour donner la vie et élever, ceux qui seront dans un avenir proche les futurs citoyen fidèles au parti de ce monde déshumanisé. Cependant dans le chapitre 3 de la partie 1 Winston rêve de sa famille et plus particulièrement de sa mère. Dans ce passage on comprend qu'il ressent peut être de la culpabilité d'avoir mal traité sa mère et sa sœur. Il ressent de l'amour pour sa famille, mais uniquement en rêve, et ce n'est qu'un lointain souvenir.

Il est peut être le seul à ressentir de l'amour pour sa mère, de l'affection et de la protection..

"Winston rêvait de sa mère"

"Le souvenir qu'il avait de son père était plus vague"

"Il ne se souvenait pas du tout de sa sœur"

"Il se souvient que sa mère est morte pour lui"

"Elle était morte en l'aimant, alors que lui était trop jeune et trop égoïste pour l'aimer en retour."

L'amour de l'art[]

Dans ce monde où tout amour qui risque de faire dévier celui que les hommes ressentent pour le parti et Big Brother. Où est l'art ? Existe-t-il même encore ?

Dans 1984, l'art, ou plutôt, les arts sont déformés, modifiés de façon à plaire au parti et à correspondre à ses critères. Le cinéma par exemple, le 7 ème art, est devenu un outil de propagande massif qui endoctrine le peuple. Et le peuple adore ça !

« Un très bon film montrait un navire plein de réfugiés, bombardé quelque part dans la Méditerranée. Auditoire très amusé par les tentatives d'un gros homme gras qui essayais d'échapper en nageant à la poursuite d'un hélicoptère. [...] Il était ensuite criblé de trous [...] Le public riait a gorge déployée quand il s'enfonça.»

Oui le cinéma existe encore, mais les humains ne sont autorisé à l'aimer, uniquement pour le bien du parti.

Prenons un autre art, sûrement le plus important dans l'oeuvre 1984.

La littérature, le 5 ème art, cet art au contraire le parti cherche à le détruire, trop riche, qui permet trop la pensée. La preuve de cette volonté d'éradication de la littérature est le novlangue qui détruit "ronge jusqu’à l'os" le langage et qui supprime la richesse de la langue. C'est un de leur but ultime.

« Vers 2050, plus tôt probablement, toute connaissance de l'ancienne langue aura disparu. Toute la littérature du passé aura été détruite. Chaucer, Shakespeare, Milton, Byron n'existeront plus qu'en version novlangue [...]»

Ainsi les Humains de 1984 aimeront la littérature oui, mais seulement celle que le parti aura réinventé pour eux. Une littérature en novlangue.

Pour conclure, le lien que nous pouvons faire vers un autre article est celui de Big Brother. Pourquoi ? Simplement par le fait que le parti veut, et oblige un seul et unique amour: celui pour Big Brother, car lui et seulement lui doit recevoir l'admiration, l'adoration, l'amour du parti et des membres du parti. Comme peut l'expliquer cette citation du livre :

« Il n'y aura plus de loyauté qu'envers le Parti, il n'y aura plus d'amour que l'amour éprouvé pour Big Brother. »

Mais qui est donc Big Brother ?

A voir aussi []

Big Brother (autre article)

La Police de la Pensée dans 1984

[]

Convenant Cynthia 1ère S

Garineau Estelle 1ère S

El assal Wacila 1ère S

Advertisement