Advertisement


l'Eugénisme, pour ne citer que Wikipédia, peut être désigné comme "l’ensemble des méthodes et pratiques visant à améliorer le patrimoine génétique de l’espèce humaine." et découle du grec "eu" (bien) et "gennâo" (faire naître, engendrer), ce qui signifie concrètement "bien naître", et implique donc une amélioration du génome humain au fil des générations ou des expériences... Ou le conditionnement génétique de l'individu à une norme.


l'Eugénisme, synonyme de dystopie?

Le Meilleur des Mondes (livre, 1932), Bienvenue à Gattaca (film, 1997), Tomorrow's Children (film, 1936),... L'Eugénisme apporte dans toutes ces oeuvres l'aspect fatal pour l'individu, résultant d'une société gangrénée par des idéaux normalisés. Le Meilleur des Mondes, d'Aldous Huxley, est un roman d'anticipation exposant un monde où les citoyens sont génétiquement conditionnés pour la stabilité -et donc le bien- de la société aux yeux d'un jeune homme extérieur et horrifié, en faisant donc une dystopie. Huxley y confronte la société à l'individu, renforçant la fatalité de l'oeuvre. Bienvenue à Gattaca, quant à lui, est un film opposant l'individu à la société, une société qui, sans se l'avouer (puisque c'est interdit), départage les gens par leur génétique: les "mauvais" occupant les bas métiers peu importe leur élitisme intellectuel, et les meilleurs destinés aux métiers d'ingénieurs, astronautes,... Dans cette dystopie prime la recherche de l'individu parfait et il est quasi automatique pour les futurs parents de décider du sexe et des caractéristiques physiques, mentales et comportementales par la sélection d'embryons et la manipulation génétique de leur enfant. Dès la naissance de l'enfant, on connaît son avenir: on sait quand il mourra, le pourcentage de risque de cancer, de troubles comportements, d'alcoolisme, de CALVICIE... Evidemment, Vincent, le personnage principal passionné d'astronomie, est issus d'une "reproduction" non-contrôlée et demeure un très mauvais génome. Il est confronté dès son plus jeune âge à son cadet -dans les mœurs de la société; génétiquement parfait après l'échec que Vincent fut- puis à la société entière et ses déboires. Tomorrow's Children est aussi un film traitant de la sélection génétique. On y suit une jeune fille voulant fonder une famille avec l'homme qu'elle aime, mais issue d'une famille de "fainéants", faisant en permanence des enfants, l'Etat préfère la stériliser, craignant qu'elle ne transmette ses gènes "défectueux" à ses enfants.

L'aspect dystopique de l'Eugénisme est donc issue de la détresse ou la prise de conscience de l'individu imparfait ou du moins différent de la norme; l'eugénisme en soi, et établit, permettant dans ces oeuvres un monde parfait et heureux.


Point Culture

Le terme d'"Eugénisme" est apparu au tournant du XXè siècle. S'en est suivit un engouement autour du surhomme immunisé des maladies génétiques, puissant, intelligent. L'eugénisme a souvent été le fruit d'une politique menée par l'état dans le but d'éradiquer des caractères jugés "mauvais" ou "inférieur" mais la limite entre protection des masses et discrimination est très floue... Il y a évidemment l'Allemagne Nazi et ses petits enfants blondinets qui nous parviennent premièrement, mais l'eugénisme "négatif" (avortement, stérilisation; "positif" étant le choix des reproducteurs (comme pour l'Allemagne et ses blonds) même si la stérilisation est en soi un choix de reproducteurs, elle est aussi un eugénisme "négatif") stérilisation des malades mentaux a été partout pratiquée, suivit de celle des noirs, des homosexuels surtout en Amérique du Nord et des délinquants en Suède. Plus actuellement, la Corée du Nord a pratiqué la stérilisation de nains et femmes de moins d'un mètre cinquante. Un complexe...? Au Japon, suite aux attaques nucléaires de la seconde guerre mondiale, beaucoup d'avortements ont été provoqués, les familles craignant les malformations des nouveau-nés. La Chine est un des seuls pays à conserver des lois eugénistes visant à contrôler l'accroissement de la population rurale et défavorisée, par l'eugénisme "négatif" (avortement) et la stérilisation des femmes malades mentales mais aussi par le "positif" (choix des reproducteurs) puisque depuis 2013, les chinois séquencent l'ADN des surdoués (avec un QI au moins égal à 160) afin d'établir le "gène de l'intelligence" pour l'encourager. En France, l'eugénisme positif est sévèrement puni, mais le négatif est paradoxalement encouragé: ainsi plus de 96% des fœtus porteur d'une trisomie connue sont avortés. Pourquoi faire une différence entre les enfants? L'avortement même tardif ne devrait dépendre d'une caractéristique mais d'un CHOIX. Il existe actuellement des pays qui acceptent la manipulation génétique en vue d'éviter des maladies héréditaires à des embryons en éradiquant le gène défectueux et le remplacer par celui viable d'un autre individu. Si la manipulation génétique humaine est partout très réglementaire ou interdite, ici la fin justifie les moyens: des parents et enfants heureux. En principe.


l'Eugénisme de 1984?

Dans 1984, il n'y pas d'eugénisme négatif et l'eugénisme positif dépend plus de potentiel de valeur que de génétique. En effet, la sexualité y deviendra une formalité programmée entre deux individus parfaitement conditionnés, choisis par sûreté, et par conviction les enfant issus de ces relations seraient donc de fervents défenseur du Parti et, qui plus est, seront éduqués par ce parti. C'est donc un eugénisme de pensée dont 1984 témoigne.


L'Eugénisme est donc dans toutes ses formes, un outil de contrôle des populations et dans 1984 même si absente dans sa forme fondamentale, pourrait y devenir une alternative rapide au conditionnement moral et aux deux minutes de la Haine[1] en sélectionnant des gènes d'agressivité par exemple.


==FREDERIC Cannelle, ZUBOWICZ Lucie==
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.